Formes Des Luttes

Combattre l’extrême-droitisation

Le 20 décembre 2023, avec les voix de la droite et de l’extrême-droite, le gouvernement a adopté une loi qui piétine les principes constitutifs de notre République.

Intitulé cyniquement “Pour contrôler l’immigration, améliorer l’intégration”, ce texte rompt avec nos principes fondamentaux d’égalité et de solidarité, en promouvant notamment la “préférence nationale” et la suppression du droit du sol. Autant de revendications historiques de l'extrême-droite, présentes dans les programmes du Rassemblement national et de Reconquête.

En restreignant l'accès aux aides sociales telles que les APL pour les travailleur·euses étranger·es non-européen·nes, en allongeant la durée de présence sur le territoire pour accéder aux titres de séjours, en conditionnant l’accueil des étudiant·es étranger·es au paiement d’une caution, en supprimant l’accès automatique à la nationalité française pour les enfants nés en France de parents étrangers ou en étendant la “déchéance de nationalité”, cette loi, porteuse de notions arbitraires et inégalitaires, vise à mettre un coup de frein violent à l’accueil des étranger·es et à faciliter les expulsions, piétinant les principes d’humanité et de solidarité à l’égard de celles et ceux qui fuient les guerres ou veulent échapper à des conditions de vies rendues impossible par les dérèglements du climat.

S'ajoutant au dispositif de contrôle social du RSA qui se met en place, cette loi est un nouveau pas vers une société de contrôle et d’exclusion. Après avoir multiplié les mesures favorables aux plus riches, cassé les droits sociaux et les services publics, précarisé et écrasé les travailleurs, les chômeurs, les salariés, les retraités, ce gouvernement cherche désormais à désigner des boucs émissaires et à dresser les dominé·es les uns contre les autres, celle·eux qui ont un emploi contre celle·eux qui n'en ont pas, celle·eux qui sont français contre celle·eux qui ne le sont pas, afin de détourner les regards et la colère des véritables profiteurs qui encaissent leurs dividendes. Ce tournant fascisant pris par Emmanuel Macron et son valet de l’intérieur, Gérald Darmanin, prépare le terrain à Le Pen et Zemmour.

Formes des luttes lance un nouvel appel à images pour combattre l'extrême-droitisation actuelle et mettre ce texte de loi aux ordures. Envoyons des images pour résister, des images pour dénoncer et pour mobiliser ; des images aussi pour recréer des solidarités, pour défendre l'égalité et le partage, pour désigner les vrais profiteurs du système, qui ont leurs comptes en banque dans les paradis fiscaux et vivent de l'exploitation de la majorité. Ce sera notre participation active en tant que graphistes, artistes ou illustrateur-ices aux actions menées par les organisations politiques, associatives et syndicales qui se mobilisent contre la dérive idéologique actuelle qui voit l'ultra-libéralisme se conjuguer à l'extrême-droite.

17/01/2024

[Les modalités d'envoi des images sont précisées ici.]

LIENS

Artistes auteurices pour le retrait définitif de la loi Asile et immigration

Missiaz

Télécharger

Missiaz

Télécharger
Télécharger
Télécharger

Moi Plus Grenouille

Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger

Melissa De Vincenzo

Télécharger
Télécharger
Télécharger

Layal Guilbaud

Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger

Thierry Sarfis

Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger
Télécharger

Thierry Sarfis

Télécharger